Sébastien Boussois : “L’UE a une carte à jouer dans la construction de la paix entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie”

Sébastien Boussois, docteur en sciences politiques, enseignant en relations internationales, collaborateur, chercheur en relations euro-arabes/terrorisme et radicalisation, revient sur le rôle de l’UE dans la normalisation des relations entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie, dans son article publié mardi 13 septembre sur le site d’information Euroactiv. 

Selon Sébastien Boussois, la médiation de l’UE est bonne pour la sécurité du Caucase du Sud, mais aussi pour la sécurité de l’Europe. “D’autant que depuis le début de la guerre en Ukraine, l’Europe a un intérêt majeur en termes énergétiques avec l’Azerbaïdjan, avec qui elle a signé cet été un nouvel accord de partenariat autour du gaz pour rompre sa dépendance énergétique russe au plus vite.”

Boussois note que l’UE favorise le dialogue entre les deux pays et soutient de multiples projets en cours et à venir. 

Le chercheur souligne que pour arriver à la paix, il faut résoudre plusieurs problèmes, comme le déminage du Karabakh, le retour des réfugiés azerbaïdjanais dans leur terre natale et la reconstruction des territoires libérés.

“C’est aujourd’hui clairement de l’intérêt des deux pays d’aller dans le sens de la paix : prospérité économique, pacification des relations entre les deux sociétés, coopération régionale, désenclavement de l’Arménie et dynamisme global des échanges entre tous les pays voisins”, affirme l’auteur de l’article.

D’après lui, “l’Europe apportera son soutien également au désenclavement de la région et au rétablissement des routes, voies de chemin de fer, pour faciliter transports et circulation des personnes”.

Sébastien Boussois fait savoir que la prochaine réunion tripartite aura lieu en novembre à Bruxelles.

 

Source: Euroactiv

Print Friendly, PDF & Email