Quelques tensions lors de la visite de la cheffe de la diplomatie française en Turquie

La ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna s’est rendue, ce lundi 5 septembre, en Turquie, a fait savoir RFI.

Sans citer la Turquie, la ministre française s’est inquiétée du “contournement” des sanctions. Catherine Colonna a insisté sur l’importance de ne pas laisser la Russie contourner les sanctions liées à la guerre en Ukraine – sanctions que la Turquie refuse d’appliquer.

Colonna a aussi évoqué des désaccords sur la Grèce ou sur la Syrie. La question du rôle de la France en Afrique a provoqué des tensions lors de la conférence de presse commune avec son homologue turc, Mevlüt Çavuşoğlu.

Colonna a appelé à “éviter toute escalade verbale ou toute provocation” entre Athènes et Ankara. La ministre française a également mis en garde contre “toute initiative déstabilisante” dans le nord de la Syrie.

Le chef de la diplomatie turque est revenu sur l’appel d’Emmanuel Macron à contrer les “propagandes anti-françaises”, notamment en Afrique, désignant la Russie, la Chine et la Turquie. Mevlüt Çavuşoğlu a jugé “regrettable” cette déclaration, estimant que “s’il y a une attitude anti-française en Afrique, il ne faut pas chercher du côté de la Turquie, mais des erreurs du passé”, à savoir la colonisation.

“Nous ne parlons pas de néocolonialisme concernant la Turquie, que l’on n’en parle pas concernant la France”, a pour sa part réagi Catherine Colonna.

 

Source: RFI

Print Friendly, PDF & Email