Nathalie Loiseau : “L’Arménie est sous le feu et l’Europe regarde ailleurs”

L’eurodéputée Nathalie Loiseau revient sur le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan dans son article publié dimanche 25 septembre sur le site Medium.

Nathalie Loiseau accuse l’Azerbaïdjan d’avoir lancé “une série d’attaques contre le territoire internationalement reconnu de l’Arménie”. L’eurodéputée reproche à l’Europe de ne pas venir à la défense de l’Arménie. “On n’a presque rien entendu. Des appels à la désescalade, en termes relativement convenus et peu suivis d’actions concrètes.”

Cependant, elle reconnaît qu’Emmanuel Macron a soutenu l’Arménie en appelant Pachinian et en convoquant une réunion du Conseil de Sécurité. 

Nathalie Loiseau fait remarquer que “beaucoup, en Europe, reprochent à Erevan d’être trop dépendant de la Russie”. 

Selon Loiseau, il existe une forme de  de partage des zones d’influence entre Poutine et Erdogan : “à Moscou l’Ukraine, à Ankara le Caucase du Sud”.

Nathalie Loiseau affirme que les tentatives du président de l’UE Charles Michel de servir de médiateur entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie ont échoué.

L’auteure de l’article fait savoir que l’Arménie attend l’envoi d’observateurs internationaux sur les lieux, la poursuite et l’achèvement de l’échange de prisonniers, l’établissement d’une frontière internationale reconnue entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan.

“Aucun autre pays mieux que la France ne connaît et ne soutient la cause arménienne en Europe. Il y a donc un gigantesque travail de conviction de nos partenaires à entreprendre pour convaincre l’Europe de s’engager davantage. Il faudra pour cela que la diplomatie arménienne y consacre les efforts nécessaires. Mais dans la situation sombre que connaît l’Arménie d’aujourd’hui, le moment d’un réengagement européen est à la fois urgent, souhaitable et possible et il doit être saisi”, conclut-elle.

 

Source: Medium

Print Friendly, PDF & Email