Macron appelle l’Azerbaïdjan à respecter le cessez-le-feu

Nikol Pachinian, le Premier ministre arménien, a annoncé mardi 13 septembre le décès d’au moins 49 militaires au cours de violents affrontements entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, a fait savoir Le Point.

L’UE a appelé à un arrêt des hostilités et a entrepris une médiation entre les deux pays ennemis, a annoncé le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell. Emmanuel Macron a également appelé mardi le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev à “revenir au respect du cessez-le-feu” avec l’Arménie. 

La France va saisir le Conseil de sécurité de l’ONU après les nouveaux affrontements entre les deux pays ennemis, dans lesquels au moins 49 militaires arméniens ont été tués, a annoncé mardi l’Élysée. 

Le secrétaire général de l’ONU appelle les parties à “prendre des mesures immédiates pour désamorcer les tensions, à exercer une retenue maximale et à résoudre tous les problèmes qui persistent par le dialogue”, a déclaré Stéphane Dujarric lors d’un point presse.

La Russie a annoncé avoir négocié un cessez-le-feu, en vigueur depuis mardi 13 septembre au matin, pour mettre fin aux affrontements meurtriers qui ont opposé dans la nuit les deux pays. Mardi soir, l’Azerbaïdjan a accusé l’Arménie de violer le cessez-le-feu.

L’Azerbaïdjan a affirmé mardi avoir “rempli tous ses objectifs” à la frontière avec l’Arménie, même, si dans l’après-midi, “la situation restait extrêmement tendue”, selon le ministère arménien de la Défense, malgré le cessez-le-feu en vigueur depuis 6 heures GMT. 

“Les provocations commises par les forces arméniennes à la frontière entre les deux pays ont été repoussées, tous les objectifs ont été remplis”, s’est félicité le bureau du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev.

 

Source: Le Point

Print Friendly, PDF & Email