Dans le Haut-Karabakh, plusieurs morts dans un regain de tensions entre l’Azerbaïdjan et des combattants arméniens

L’Azerbaïdjan a affirmé avoir pris le contrôle de plusieurs zones “importantes” et détruit des positions de combat arméniennes dans le Haut-Karabakh, a fait savoir Le Monde.

Un soldat azerbaïdjanais et deux combattants arméniens ont été tués mercredi 3 août près du Haut-Karabakh.

Mercredi matin, des “tirs intenses” ont visé des positions de l’armée azerbaïdjanaise dans le district de Latchin, une zone tampon entre la frontière arménienne et le Haut-Karabakh, a rapporté le ministère de la défense azerbaïdjanais. Un conscrit azerbaïdjanais a été tué dans ces tirs venus de “formations militaires arméniennes illégales”, a-t-il précisé.

Les séparatistes arméniens du Haut-Karabakh ont fait état, de leur côté, de la mort de deux de leurs soldats dans une attaque menée par un drone azerbaïdjanais. Quatorze combattants séparatistes arméniens ont été blessés, a fait savoir l’armée séparatiste.

L’Azerbaïdjan a ensuite affirmé avoir pris le contrôle de plusieurs zones “importantes” et détruit des positions de combat arméniennes dans le Haut-Karabakh. Selon le ministère de la défense azerbaïdjanais, les forces de Bakou sont en train de fortifier ces positions.

Le dirigeant des séparatistes du Haut-Karabakh, Arayik Haroutiounian, a signé mercredi un décret proclamant une mobilisation militaire partielle dans ce territoire, selon le site de la présidence.

L’Arménie a appelé la communauté internationale à “prendre des mesures” pour stopper les “actions agressives” de l’Azerbaïdjan dans l’enclave disputée, tandis que la Russie a accusé Bakou d’avoir violé le cessez-le-feu. L’UE a, de son côté, appelé à la “cessation immédiate des hostilités”.

 

Source: Le Monde

Print Friendly, PDF & Email