Dans le Nord de la Syrie, l’offensive militaire turque se précise

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé l’intention d’Ankara de libérer toutes les régions frontalières de la Syrie des groupes armés kurdes, a fait savoir Le Figaro, vendredi 10 juin.

“Les unités de l’armée turque positionnées à la frontière turco-syrienne sont prêtes et n’attendent plus que l’ordre d’intervenir pour passer à l’action”, peut-on lire à la une du quotidien Hürriyet.

Erdogan ambitionne de déloger les milices kurdes YPG de sa frontière en élargissant la “zone de sécurité”, profonde de 30 km.

La Russie n’a pas émis d’objection au dessein turc. Lors de sa visite, cette semaine, à Ankara, pour négocier le transport du blé en mer Noire, le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, a indiqué “prendre en compte les inquiétudes sécuritaires de la Turquie au nord de la Syrie”.

 

Source: Le Figaro

Print Friendly, PDF & Email