Les sanctions occidentales contre la Russie compliquent la construction de la centrale nucléaire d’Akkuyu en Turquie

La Russie construit en Turquie une énorme centrale nucléaire capable à terme de fournir 10% de l’électricité du pays. Les sanctions occidentales compliquent la construction de la centrale nucléaire d’Akkuyu en Turquie, a fait savoir France Inter.

La future centrale nucléaire fournira 10% de l’électricité du pays. Les travaux sur le premier réacteur de la future centrale nucléaire ont commencé en 2018, l’année suivante pour le second et, selon Erdogan, les deux seront couplés au réseau électrique turc l’année prochaine. 

La centrale nucléaire d’Akkuyu est en cours de construction par Rosatom. La Russie assume l’ensemble des coûts de construction et de mise en service des quatre réacteurs. En échange, la Turquie paiera Rosatom pour l’électricité produite à Akkuyu pendant 25 ans.

Les banques russes ont alloué de l’argent pour la construction des réacteurs. Cependant, ces banques ont été coupées du système bancaire international et ne peuvent donc pas continuer à financer le projet.

La Russie voudrait que la Turquie participe financièrement à la construction de la centrale nucléaire. Or, la devise turque s’est effondrée et l’inflation a atteint plus de 50%.

Selon le journaliste Anthony Bellanger, la solution pourrait être d’aller au moins jusqu’au bout du premier réacteur. D’autant que la Russie tient beaucoup à ce projet qui lui a permis de mettre la main sur un bout de territoire turc.

 

Source: France Inter

Print Friendly, PDF & Email