“Arménie et Russie, alliées quoi qu’il en coûte?”: analyse de Taline Ter Minassian sur France Culture

Le premier ministre arménien Nikol Pachinian était à Moscou mardi 19 avril pour discuter avec Vladimir Poutine de l’avenir du Haut-Karabakh, a fait savoir France Culture.

Taline Ter Minassian, professeure d’histoire contemporaine de la Russie et du Caucase à l’Inalco, directrice de l’Observatoire des Etats post-soviétiques, revient sur les relations entre Erevan et Moscou dans l’émission Les Enjeux internationaux.

Taline Ter Minassian affirme “la Russie est la seule alliée de l’Arménie”. La chercheuse rappelle que le président russe s’est imposé comme un médiateur pendant la guerre du Haut-Karabakh, en déployant dans cette zone des forces de maintien de la paix. Selon elle, sans leur présence, l’Arménie serait en danger. 

Elle estime que la Russie va avancer “son projet de règlement de la question du Haut-Karabakh”. 

Minassian note que l’ancien coprésident russe du groupe de Minsk, Igor Khovaev, a été nommé représentant spécial du ministère russe des Affaires étrangères pour promouvoir la normalisation des relations entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. “On se trouve devant la situation où il y a une concurrence entre le format russe proposé pour la paix et le format des Occidentaux, c’est-à-dire du groupe de Minsk, désigné comme un processus mort.”

 

Source: France Culture

Print Friendly, PDF & Email