Arménie – Azerbaïdjan : Macron s’investit à Bruxelles

Emmanuel Macron a rassemblé, dans la soirée de mercredi 15 décembre, le président d’Azerbaïdjan et le Premier ministre arménien en marge d’un sommet européen et pour tenter de trouver des solutions de paix durable, fait savoir Atlantico.

Emmanuel Dupuy, président de l’IPSE (Institut Prospective et Sécurité en Europe) spécialiste des questions de sécurité européenne et de relations internationales, fait le point sur la situation.

Selon Dupuy, cette réunion est importante car c’est la première fois que les deux hommes, Ilham Aliyev et Nikol Pachinian se rencontrent en dehors de la présence de Vladimir Poutine. “Il s’agit, ainsi, d’une belle action diplomatique pour Emmanuel Macron, qui se pose ainsi en médiateur occidental, face à Vladimir Poutine. En tant que co-président du groupe de Minsk, le président français apparaît dans son rôle : partie prenante de la médiation, tout en veillant à une forme de neutralité afin de parrainer le processus de normalisation entre les deux États.”

Selon l’expert, le but de cette rencontre était de montrer que le cessez-le-feu signé le 10 novembre 2020 constitue, est la seule garantie qui empêche la reprise des hostilités.

D’après le politologue, les enjeux actuels ne sont plus liés au conflit, mais se caractérisent plutôt par une logique de reconstruction post-conflit des territoires du Karabakh et des sept régions adjacentes précédemment conquises par Erevan et maintenant restituées à Bakou.

Emmanuel Dupuy souligne que la question arménienne est d’actualité dans le cadre de la campagne présidentielle. “Éric Zemmour s’est rendu, il y a quelques jours en Arménie. Emmanuel Macron a rencontré le Premier ministre et a amplifié la rencontre en mettant en avant que la France n’abandonnerait jamais les Arméniens. Valérie Pécresse va s’y rendre prochainement, le 22 décembre. Chacun espère, sans doute, compter sur les voix des 600.000 arméniens qui vivent en France.”

 

Source: Atlantico

Print Friendly, PDF & Email