Journée des Personnes Disparues: l’Azerbaïdjan se souvient de ses 4000 disparus

Lundi 30 août, le monde célébrait la Journée Internationale des Personnes Disparues. Près de 4000 personnes d’Azerbaïdjan sont toujours portées disparues à la suite de l’agression arménienne, rapporte Mediapart.

Depuis les années 1990, ce sont près de 4000 de ses concitoyens qui ont disparu depuis l’invasion arménienne et la guerre qui a suivi jusqu’à l’occupation pendant 27 ans du Haut-Karabakh. Alors que prises d’otages, exécutions sommaires, et disparitions forcées sont condamnées par le droit international, l’Arménie a mené une véritable politique arbitraire à l’égard d’innocents sur un territoire qui ne lui appartenait même pas légalement. Erevan a ainsi violé les dispositions des Conventions de Genève de 1949 relatives au traitement des prisonniers de guerre et des personnes civiles en temps de guerre.

Malgré les appels répétés de la Commission d’Etat en Azerbaïdjan, l’Arménie s’est toujours refusée à renseigner le pays sur ces 4000 disparus.

Bakou coopère avec le Comité International de la Croix Rouge pour petit à petit collecter des échantillons d’ADN auprès de proches de personnes disparues pour espérer un jour retrouver les restes de ces personnes.

 

Source: Mediapart

Print Friendly, PDF & Email