Jonathan Lacôte: “Le rôle du groupe de Minsk est plus important aujourd’hui que par le passé”

Le journal électronique Hetq a interviewé samedi 11 septembre l’ambassadeur de France en Arménie Jonathan Lacôte qui termine sa mission à Erevan. 

Jonathan Lacôte estime que la question du Karabakh est en suspens. “La déclaration du 9 novembre est un grand progrès car elle a permis un cessez-le-feu, mais la question du statut reste ouverte. Pour la France, la priorité est de créer les conditions dans lesquelles il serait possible de reprendre les négociations entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Le rôle du groupe de Minsk est plus important aujourd’hui que par le passé. Notre mission est de protéger le peuple du Karabakh.”

Lacôte affirme que seul le groupe de Minsk a un mandat pour discuter de la question du statut du Karabakh. Il a souligné que la priorité devrait être la reprise des négociations entre Erevan et Bakou sous l’égide du groupe de Minsk. 

“Je pense qu’il serait naïf de croire qu’il n’y a aucun risque de conflit dans cette région et qu’il ne peut y avoir de nouvelle escalade. Cependant, notre rôle ne doit pas être de préparer ou de soutenir l’une des parties en cas de nouvelle tension, mais de tout mettre en œuvre pour éviter une nouvelle escalade”, a-t-il dit.

 

Source: Hetq (journal électronique arménien)

Print Friendly, PDF & Email