Affaire Khashoggi: le procès reprend discrètement en Turquie

Un tribunal d’Istanbul reprend ce jeudi 8 juillet le procès de 26 personnes accusées d’avoir participé à l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi dans le consulat d’Arabie saoudite le 2 octobre 2018, a fait savoir RFI. Les accusés – tous saoudiens – sont absents, car leur pays refuse de les extrader.

Les audiences d’Istanbul se déroulent au moment où la Turquie tente de réparer ses relations avec l’Arabie saoudite. Fin avril, deux semaines avant une visite remarquée du chef de la diplomatie turque à Riyad, le porte-parole du président Erdogan avait assuré qu’Ankara “respectait” le verdict de la justice saoudienne.

La journaliste Anne Andlauer note que des autorités d’Ankara avaient orchestré une campagne internationale de communication dans les semaines suivant le crime, faisant en sorte que le prince héritier Mohammed ben Salman, bien que jamais nommé, soit clairement identifié comme le commanditaire.

Anne Andlauer fait remarquer qu’aujourd’hui, les dirigeants turcs s’abstiennent de discuter de l’assassinat et d’accuser l’héritier du trône saoudien, puisque “la brouille a un coût: en raison d’un boycott non officiel, les exportations de la Turquie vers l’Arabie saoudite ont chuté de plus de 90 %, et les autorités de Riyad ont ordonné la fermeture de huit écoles turques dans le pays.”

 

Source: RFI

Print Friendly, PDF & Email