En Turquie, le parti prokurde HDP dénonce l’assassinat d’une de ses militantes à Izmir

Un homme armé a attaqué jeudi 17 juin une permanence du Parti démocratique des peuples (HDP, gauche prokurde) à Izmir dans l’ouest de la Turquie, tuant une jeune militante, a fait savoir Le Monde

Deniz Poyraz, la trentaine, militante du HDP, travaillait comme volontaire dans le local du parti à Izmir où elle servait le thé. Jeudi, elle était la seule personne présente sur place lorsque trois assaillants ont pris d’assaut la permanence du local, où une réunion devait se tenir entre militants. Deux des agresseurs ont réussi à s’enfuir. Le troisième, Onur Gencer, a tué la jeune femme par balles après quoi il a tenté d’incendier le local.

Arrêté par la police, l’homme a justifié son acte par sa “détestation du PKK”, le Parti des travailleurs du Kurdistan. Deuxième parti d’opposition du parlement turc, le HDP est accusé d’être une menace à la sécurité nationale ainsi que la  “vitrine politique” du PKK par le gouvernement qui tente de le faire interdire pour “activités terroristes”.

 “Cela fait des mois que notre local est pris pour cible, nous l’avons signalé à la police, nous avons dit que cela se finirait mal mais aucune mesure de protection n’a été prise. Malheureusement nos craintes se sont avérées justes”, a expliqué à la presse Mahfuz Güleryüz, membre du comité central du HDP.

“Cette attaque était prévisible. Depuis pas mal de temps maintenant, les membres du HDP sont pris pour cible de manière systématique par le pouvoir”, s’est insurgé Sezgin Tanrikulu, député du Parti républicain du peuple, dans une vidéo postée sur son compte Twitter.

Le profil de l’assassin a été étudié de près par le HDP. D’après les photos exhibées sur ses comptes, l’homme a combattu pour le compte de l’armée turque en Syrie, notamment dans la région de Manbij où il était aux côtés de l’Armée syrienne libre. 

 

Source: Le Monde

Print Friendly, PDF & Email