Jean-Christophe Buisson: “La fin d’un rêve arménien”

Une chronique de Jean-Christophe Buisson, directeur adjoint de la rédaction du Figaro Magazine, sur le film de Nora Martirosyan “Si le vent tombe” a été publiée dans Le Figaro vendredi 21 mai.

Le personnage de l’acteur français Grégoire Colin, l’auditeur Alain Delage venu vérifier si l’aéroport local de Stepanakert répond aux normes de sécurité et peut être ouvert au trafic international, “a été happé par ce petit pays que le monde refuse de reconnaître”.

“Delage/Colin a été séduit, ébloui, avalé, envoûté par ce territoire montagneux d’une beauté à couper le souffle… Pour avoir approché d’un peu trop près la frontière, il s’est retrouvé au milieu d’une fusillade. Une vraie scène de guerre avec des balles qui claquent, des explosions, le risque absurde de mourir.”

Nora Martirosyan a tourné “Si le vent tombe” avant l’automne 2020. Cela donne “une dimension à la fois réaliste et désuète” à ce film. “Réaliste, car la fausse paix et les faux rêves dans lesquels baignaient ses habitants ont effectivement volé en éclats”. Désuète, car le bâtiment de l’aéroport “sert aujourd’hui de QG à la force d’interposition russe”, écrit le journaliste.

 

Source: Le Figaro

Print Friendly, PDF & Email