Essonne. À Brunoy, mobilisation pour Jasm, étudiant arménien qui risque l’expulsion

Jasm, étudiant au lycée Talma de Brunoy, devra quitter le territoire français en septembre 2021. Arménien, un retour au pays mettrait la vie de sa famille et la sienne en danger, a fait savoir actu.fr mercredi 5 mai.

Élève en terminale au lycée François Joseph Talma de Brunoy (Essonne), Jasm est un étudiant ordinaire. Comme les autres, il s’apprête à passer son baccalauréat.

Le jeune arménien quitte son pays en septembre 2018 par crainte pour sa vie et celle de sa famille.

“Ma mère était menacée de lapidation par sa communauté religieuse après s’être convertie au christianisme”, explique Jasm.

Scolarisé avec son petit frère, Jasm et sa famille font plusieurs demandes d’asile, à chaque fois refusées. Le 29 mars dernier, son Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) est rétablie, avec un récépissé lui permettant de rester dans le pays jusqu’en septembre prochain.

Le collectif “Talma pour Jasm”, formé pour l’occasion, a sollicité Olivier Clodong, le maire de Yerres, une commune limitrophe de Brunoy, en vue d’un rendez-vous avec le Préfet. L’élu s’est montré réceptif à la situation de l’étudiant arménien et a affirmé soutenir son combat.

Le collectif Talma pour Jasm prévoit prochainement de réaliser une vidéo avec le soutien des lycéens et d’interpeller la municipalité de Brunoy.

 

Source: actu.fr

Print Friendly, PDF & Email