A qui profitent les polémiques autour de l’association islamiste turque Millî Görüs?

Les polémiques entourant la construction d’une mosquée géante à Strasbourg et d’une école musulmane à Albertville ont fait la publicité de Millî Görüs, une association accusée d’être l’instrument du président turc Erdogan, rapporte RT France lundi 3 mai. L’essayiste spécialisé en géopolitique Alexandre del Valle décrypte la situation et explique à qui profitent ces polémiques. 

Selon Alexandre del Valle, ce n’est pas raisonnable de présenter Millî Görüs comme l’instrument d’Erdogan. “Le Millî Görüs a créé en 2001 le Saadet partisi, pour faire face à l’AKP d’Erdogan. Ils ont d’ailleurs soutenu des coalitions opposées à Erdogan en Turquie.”

“En Europe, le Millî Görüs travaille très étroitement avec les Frères musulmans, et comme eux, ils savent fort bien approcher les milieux progressistes, comme les socialistes et les verts à Strasbourg, les trotskystes et même LREM lorsque Castaner était ministre. Ce sont des maîtres de la dissimulation et de la dualité. Cela les rend très difficile à contrer si on n’utilise pas les bons arguments”, estime le géopolitologue.

“Milli Görüs a réussi à faire parler d’elle. Comme on dit en théorie de l’information, il n’y a pas de mauvaise publicité. Si elle a perdu au plan tactique, du point de vue du marketing politique Milli Görüs a indéniablement gagné la bataille symbolique en se faisant passer auprès des musulmans pour la victime stigmatisée de l’islamophobie et d’une haine envers les Turcs… Cette polémique va faire des dégâts à l’échelon local… des bienfaiteurs vont être motivés de secourir les stigmatisés, les dons proposés au Millî Görüs ont sûrement augmenté pendant cette campagne”, note Alexandre del Valle.

 

Source: RT France

Print Friendly, PDF & Email