Turquie: la réconciliation entre l’Europe et Erdogan peut-elle avoir lieu?

Erdogan reçoit mardi 6 avril Ursula Von der Leyen et Charles Michel. Après avoir menacé de sanctions, l’Union européenne estime qu’on peut tenter de renégocier avec le président turc, a fait savoir RTL.

La journaliste Bénédicte Tassart revient sur la question de la possibilité de réconciliation entre l’UE et la Turquie. 

Après avoir menacé de sanctions, l’Union européenne estime aujourd’hui qu’Erdogan tend la main et qu’on peut tenter de renégocier avec lui sur l’Union douanière, sur les réfugiés, ou encore les visas accordés aux ressortissants turcs. Mais il reste des points sensibles qu’Ursula Von der Leyen et Charles Michel devront aborder.

La Turquie a besoin de cette main tendue. Économiquement, le pays souffre beaucoup, avec une inflation de plus de 15% chaque année depuis 5 ans. La cote de popularité de Recep Erdogan s’effrite. Et pour la première fois en 18 ans, le président n’est pas sûr d’être réélu en 2023.

La Turquie possède la deuxième armée de l’Otan, et elle accueille sur son territoire 4 millions de réfugiés syriens, des réfugiés qu’elle empêche d’entrer chez nous contre rétribution financière. L’UE a besoin de la Turquie.

L’Allemagne, où vivent 3 millions de Turcs, a toujours été pour la négociation avec Recep Erdogan. Pour la Grèce ce n’est pas pareil. “À l’école primaire, on apprend que la Turquie est notre ennemi”, raconte un député grec. Tous les jours, des avions turcs décollent de Smyrne vers la Grèce et Athènes redoute une invasion militaire. Les Grecs soutenus par les Français.

“La Turquie est-elle avec nous ou contre nous?”, interrogeait encore récemment Emmanuel Macron. En tout cas aujourd’hui, il ne faut pas rompre le lien, conclut  Bénédicte Tassart.

 

Source: RTL

Print Friendly, PDF & Email