Turquie. Après la chute bruyante d’un proche du président Erdogan, l’opposition pointe la corruption

Une vidéo sur les réseaux sociaux où on distingue Kürsat Ayvatoglu, jeune responsable employé au comité central du Parti de la justice et du développement (AKP), consommant de la cocaïne dans une berline de luxe, a déclenché plusieurs jours de tempête dans l’opinion publique turque, a fait savoir Ouest-France lundi 5 avril.

D’anciens amis du jeune homme ont pris la parole pour raconter son incroyable ascension après qu’il eut abandonné son lycée pour travailler auprès d’élus AKP de Kastamonu, une ville de la mer Noire, puis soit recruté au siège du parti présidentiel.

À travers le cas de ce personnage, la presse et l’opposition interrogent sur la corruption de la classe dirigeante, les avantages, pots-de-vin et magouilles diverses qui permettent de parader, à 27 ans, au volant de berlines de plus de 100 000 €.

 

Source: Ouest-France 

Print Friendly, PDF & Email