Turquie: 32 ex-militaires emprisonnés à vie après le putsch raté

Un tribunal d’Ankara a condamné à la prison à vie, mercredi 7 avril, 32 anciens militaires pour leur rôle dans le putsch manqué de 2016 contre le président Recep Tayyip Erdogan, a fait savoir Le Point.

Les anciens militaires condamnés font partie de 497 suspects jugés en lien avec le coup d’État avorté et dont une majorité ont servi lors de leur carrière au sein de la garde présidentielle. 

Les suspects ont été reconnus coupables de plusieurs chefs d’inculpation, notamment de tentative de renversement de l’ordre constitutionnel. Le parquet leur a aussi reproché d’avoir mené un raid contre la chaîne publique TRT et d’y avoir forcé les journalistes à diffuser le communiqué des putschistes, ainsi que d’avoir attaqué le quartier général de l’état-major. En outre, 106 autres prévenus ont été condamnés à des peines allant de 6 à 18 ans de prison.

En novembre, 337 personnes, dont des officiers et pilotes, avaient été condamnées à la prison à vie à l’issue du principal procès en lien avec cette tentative de coup, menée le 15 juillet 2016. Parmi les personnes condamnées figuraient notamment des pilotes qui ont bombardé plusieurs sites emblématiques de la capitale Ankara, comme le Parlement, et des officiers et civils ayant dirigé le coup de force depuis la base militaire d’Akinci. Par ailleurs, 60 personnes avaient été condamnées à diverses peines de prison et 75 ont été acquittées à l’issue d’un procès lors duquel ont comparu près de 500 accusés.

La tentative de coup d’État a officiellement fait 251 morts, hors putschistes, et plus de 2 000 blessés. Ankara accuse le prédicateur Fethullah Gülen d’avoir ourdi la tentative de putsch. Ancien allié du président turc qui réside aux États-Unis, Fethullah Gülen nie toute implication.

 

Source: Le Point

Print Friendly, PDF & Email