Les dirigeants de l’UE en Turquie: la désescalade à quel prix?

Ursula Von der Leyen et Charles Michel sont à Ankara pour amorcer la détente avec la Turquie après de fortes tensions en 2020, a fait savoir France Inter mardi 6 avril.

Le journaliste Pierre Haski analyse les relations entre l’UE et la Turquie.

Selon le journaliste, “Erdogan a tactiquement besoin d’apaiser le jeu avec les Européens dès lors qu’il risque d’avoir des relations plus tendues avec les Américains.”

D’après Pierre Haski, personne ne souhaite de confrontation avec la Turquie. L’UE va ainsi renouveler l’accord de 2016 sur l’immigration et “moderniser” l’Union douanière avec la Turquie. “Mais en jouant à chaque fois l’apaisement, l’Europe ne peut pas être prise au sérieux par les puissances agressives à sa porte, ici la Turquie; mais c’est aussi le cas de la Russie”, estime le journaliste.

 

Source: France Inter

Print Friendly, PDF & Email