Le Premier ministre arménien, Pachinian, se fait adouber par Poutine

À trois mois des élections législatives anticipées, qu’il compte bien gagner, le Premier ministre Nikol Pachinian s’est rendu le 7 avril à Moscou, rapporte Courrier International

Poutine et Pachinian ont discuté pendant près de quatre heures de “questions économiques et commerciales, du projet d’une deuxième centrale nucléaire en Arménie, de la sécurité régionale, du réarmement et de la réforme de l’armée arménienne, de l’envoi en Arménie de la première cargaison de doses de vaccin Spoutnik V”, liste le site News Armenia.

Le 6 avril, l’ennemi de Pachinian, l’ex-président de l’Arménie Robert Kotcharian, en visite à Moscou, a échangé avec Poutine. Il entend bien battre le Premier ministre sortant, qu’il tient pour principal responsable de la crise de son pays.

Les deux protagonistes du futur scrutin arménien “ont lancé leur campagne électorale depuis Moscou”, estime le site arménien Verelq. Pachinian est clairement “allé chercher le soutien de Poutine”.

Selon le politologue arménien Viguen Akopian, “jusqu’aux résultats des élections, Moscou n’affichera pas ouvertement son soutien à tel ou tel candidat”.

Les Russes sont “méfiants vis-à-vis de la ‘transfiguration’ de Pachinian antirusse et proatlantiste, devenu soudainement prorusse”, écrit le site arménien Politik. 

Mais il ne faut pas sous-estimer la capacité de Moscou à transformer un “traître du peuple arménien” en un allié de Moscou, analyse Kommersant.

 

Source: Courrier International

Print Friendly, PDF & Email