Géorgie: début du procès d’un dirigeant d’opposition en pleine crise politique

La justice géorgienne a commencé à se pencher jeudi 8 avril sur le cas de Nika Melia, dirigeant du principal parti d’opposition en Géorgie, a fait savoir Mediapart

Accusé d’avoir organisé des “violences massives” pendant des manifestations en 2019, Nika Melia juge les poursuites le visant comme politiquement motivées. Son arrestation avait été vivement dénoncée par les alliés occidentaux de la Géorgie et suivie d’une manifestation réunissant plusieurs milliers de personnes à Tbilissi.

Une première brève audience dans ce procès, dans lequel M. Melia encourt jusqu’à neuf ans de prison, s’est tenue jeudi. Le tribunal a accédé à une demande des avocats de l’opposant en l’autorisant à prendre part aux audiences, dont la prochaine aura lieu mardi prochain.

L’avocat de l’opposant, Guiorgui Kondakhichvili, a indiqué à l’AFP qu’il exigerait la libération de son client de sa “détention illégale”.

Des centaines de partisans de Nika Melia et des dirigeants d’opposition se sont rassemblés devant le tribunal.

 

Source: Mediapart

Print Friendly, PDF & Email