Turquie: Erdogan présente un plan pour les droits humains peu convaincant

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a dévoilé ce mardi 2 mars les grandes lignes d’un “plan d’action” censé élargir les droits humains en Turquie. 

Les autorités turques assurent avoir consulté depuis 2019 plus de 1 500 personnes – dont des ONG de défense des droits humains – pour préparer le plan d’action présenté ce mardi par Recep Tayyip Erdogan. 

Le chef de l’État a affirmé vouloir renforcer la liberté d’expression, assurant que “personne ne pouvait être privé de liberté pour avoir exprimé une critique”. Tout en ajoutant aussitôt: “dans la mesure où ils respectent les droits personnels des autres”. Une telle limitation n’empêchera donc pas l’ouverture des procès pour “insulte au chef de l’État”, observe la correspondante de RFI à Istanbul, Anne Andlauer.

Recep Tayyip Erdogan n’a rien annoncé ni pour renforcer l’indépendance des tribunaux, ni pour garantir l’application des décisions de la Cour européenne des droits de l’homme, ni pour restreindre la définition légale du crime de “terrorisme”, comme l’UE le réclame.

 

Source: RFI

Print Friendly, PDF & Email