Haut-Karabakh, des exilés inconsolables

Plusieurs mois après la fin de la guerre entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, les habitants de la région séparatiste craignent de ne jamais revoir le Haut-Karabakh, rapporte France Inter jeudi 4 mars.

Les arméniens du Haut-Karabakh ont trouvé refuge à Erevan, la capitale de l’Arménie.

Le gouvernement arménien verse une aide aux réfugiés chaque mois, mais elle pourrait ne pas durer. 

Maria Petrossian, venue de la ville Hadrout, déclare: “Je ne veux qu’une chose: retourner au Karabakh. Ce que font les politiciens ne m’intéressent pas.” 

 

Source: France Inter

Print Friendly, PDF & Email