Turquie: le pouvoir en place veut-il mettre l’université de Galatasaray au pas?

Les enseignants français de l’université de Galatasaray à Istanbul sont inquiets. Dans cet établissement public renommé, né en 1992 d’un accord entre les gouvernements turc et français, les cours sont dispensés dans les deux langues à environ 5 000 étudiants. Mais, depuis la rentrée 2020, les autorités turques refusent de délivrer ou de renouveler les permis de séjour d’une bonne partie des enseignants venus de France, rapporte RFI mardi 16 février.

Seuls les enseignants qui peuvent justifier d’une certaine maîtrise du turc – en l’occurrence un niveau B2, niveau avancé – obtiendront leur permis de travail. 

Certains pensent que seule une discussion entre Recep Tayyip Erdogan et Emmanuel Macron pourrait permettre de débloquer la situation pour les enseignants. En attendant, l’université leur proposera à partir de la semaine prochaine de suivre des cours de turc (24 heures par semaine) pour se préparer au test.

 

Source: RFI

Print Friendly, PDF & Email