TUMO, école 42: et si la nouvelle Silicon Valley se trouvait en Arménie?

La diaspora américaine, la France et l’Union européenne ont décidé d’investir en Arménie pour en faire la nouvelle Silicon Valley, a fait savoir Challenges lundi 15 février.

Antoine Bordier, envoyé spécial en Arménie, parle de l’école 42 de Erevan, capitale de l’Arménie, hébergée dans les locaux de TUMO, centre éducatif technologique. Selon lui, grâce à cet établissement, l’Arménie peut devenir la Silicon Valley du Caucase.

Financé par un couple de la diaspora de Dallas, Sylva et Sam Simonian, TUMO a ouvert ses portes en 2011. Businessman à succès, Sam a fondé INET TELECOM dans les années 90. En créant TUMO, il permet à des jeunes adolescents de 12 à 18 ans, de venir se former aux nouvelles technologies. Après les cours obligatoires au collège, les élèves y apprennent l’animation, le développement de jeux, le design. Comme les plus grands qui intégreront l’école 42, ils apprennent, déjà, à coder, et, font de la 3D.

Tumo est dirigé par Marie Lou Papazian. En 2016, elle explique que “l’école a été classée parmi les premières écoles mondiales devant des écoles prestigieuses comme celle de Steve Jobs, et, l’Altschool de la Silicon Valley”.

Aujourd’hui, TUMO est présente dans quatre villes en Arménie, et dans cinq capitales internationales: Berlin, Beyrouth, Moscou, Paris et Tirana.

TUMO prépare à l’entrée à l’école 42, qui se situe au second étage. C’est une école gratuite pour apprendre à coder, sans cours et sans profs, juste avec des tutos, des projets, et une méthode pédagogique en “peer to peer”.

L’école 42 a été ouverte à l’initiative de TUMO, financée par l’Union européenne.

 

Source: Challenges (magazine hebdomadaire économique)

Print Friendly, PDF & Email