Erdogan veut mettre au pas l’université du Bosphore, à Istanbul

Plus d’un millier d’étudiants ont protesté mercredi 6 janvier contre la nomination d’un nouveau recteur, Melih Bulu, membre du parti AKP, sur décret du président Recep Tayyip Erdogan, a fait savoir Le Monde.

“Les universités sont à nous”, “Nous ne voulons pas d’un recteur parachuté!”, ont scandé les manifestants avant d’être dispersés par les forces de police. Selon l’agence de presse étatique Anadolu, 36 étudiants ont été arrêtés depuis mardi.

La nomination du nouveau recteur par décret a choqué les milieux académiques, persuadés qu’elle marque la fin du statut d’exception pour Bogazici. “Les recteurs devraient être cooptés et non pas nommés”, a écrit un groupe d’enseignants de l’université dans un communiqué transmis aux médias dimanche. Le collectif critique le parachutage d’une personnalité “extérieure à l’établissement”.

 

Source: Le Monde

Print Friendly, PDF & Email