Bakou veut “éblouir le monde” par la splendeur du Karabakh

Le président azerbaïdjanais, Ilham Aliev, lance un grand plan de reconstruction des territoires du Karabakh, rapporte Courrier International jeudi 21 janvier.

Le 4 janvier, le président azerbaïdjanais, Ilham Aliev, a ordonné la création d’un Fonds pour la renaissance du Karabakh, doté d’un capital initial d’un million de manats (485 000 euros). Le Fonds est chargé de préparer une liste de propositions pour la reconstruction. 

Parmi les premières initiatives figure le déblocage des infrastructures de transport décidé lors du sommet tripartite entre les leaders azerbaïdjanais, arménien et russe à Moscou le 11 janvier. Désormais, Bakou pourra être directement relié à Kars (en Turquie) par un chemin de fer.

Des moyens financiers importants devront être investis dans l’agriculture. 

La compagnie Azerenergy a “déjà commencé la réparation de la centrale hydraulique de Sougovouchan d’une capacité de 7,8 MW”, rapporte Aze.az. Bakou a également retrouvé le contrôle du “potentiel énergétique de la rivière Araz, à la frontière avec l’Iran”, ce qui lui permettra de construire une nouvelle centrale hydroélectrique. Les réservoirs de Khoudaferine et Sarsang “permettront d’irriguer des centaines de milliers d’hectares” de terres arables.

Par ailleurs, sur “les territoires libérés de l’occupation arménienne”, on trouve 155 gisements, dont cinq mines d’or, six mines de mercure et deux mines de cuivre.

En 2021, “le Karabakh nous éblouira par sa splendeur”, espère Aze.az.

 

Source: Courrier International 

Print Friendly, PDF & Email