Les ambassadeurs de France à Bakou et à Erevan ont réagi de manière controversée à l’adoption de la résolution sur la reconnaissance de l’Artsakh

Le mercredi 25 novembre, le Sénat français a adopté une résolution de nature non contraignante portant «sur la nécessité de reconnaître le Haut-Karabakh».

L’ambassadeur de France en Azerbaïdjan Zacharie Gross, a commenté l’événement sur Twitter: «La politique de la France ne consiste pas à reconnaître unilatéralement la République du Haut-Karabakh».

De son côté, l’ambassadeur de France en Arménie Jonathan Lacôte a signalé sur Twitter que la reconnaissance de l’indépendance de l’Artsakh était associée à des valeurs européennes communes.

 

Source: Twitter de Zacharie Gross; Twitter de Jonathan Lacôte 

Print Friendly, PDF & Email