Jérôme Lambert: une mauvaise situation en Arménie est créée par son gouvernement

“Le bombardement délibéré de zones peuplées est un crime de guerre. Les événements que nous avons vus à Gandja le prouvent une fois de plus”, a déclaré aux journalistes Jérôme Lambert, vice-président du groupe d’amitié avec l’Azerbaïdjan au parlement français, rapporte Azertac vendredi 13 novembre. 

Soulignant que la position de la France concernant le conflit du Haut-Karabakh n’avait jamais changé, le vice-président du groupe d’amitié a déclaré: “La France a signé une résolution de l’ONU dans les années 1990 et a condamné l’agression arménienne contre l’Azerbaïdjan et a appelé à une solution dans le cadre du droit international. L’État français a toujours été en faveur des résolutions de l’ONU. La France soutiendra toujours le droit international. Il convient de souligner qu’il existe une diaspora arménienne très forte en France et que leur diaspora est en mesure d’influencer divers milieux et organisations sociopolitiques. Si l’Arménie est dans une mauvaise situation aujourd’hui, c’est une situation créée par son gouvernement.”

 

Source: Azertac (agence de presse d’Etat d’Azerbaïdjan)

Print Friendly, PDF & Email