Haut-Karabakh: “La France a choisi le camp de la barbarie”, dénonce Valérie Boyer

Valérie Boyer, sénatrice LR des Bouches-du-Rhône, était l’invitée du Talk – Le Figaro ce mardi 24 novembre. Lors de l’émission, l’élue a abordé la question du conflit du Haut-Karabakh. Selon elle, les arméniens ont voulu s’autodéterminer dans le Haut-Karabakh parce qu’ils subissaient des pogroms, des violences racistes. D’après Valérie Boyer “s’ils n’étaient pas chrétiens, ils n’étaient pas discriminés à ce point”.

La sénatrice ajoute que ce qui se joue aujourd’hui, “c’est le panturquisme de Recep Tayyip Erdogan qui menace l’Europe”.  

L’élue a accusé la France d’être neutre: “être neutre, c’est choisir son camp et malheureusement, la France a choisi le camp de la barbarie”.

Valérie Boyer affirme qu’aujourd’hui, on assiste à quelque chose “absolument terrible, c’est-à-dire, qu’il y aura un couloir entre la Mer Noire et la Mer Caspienne”

La sénatrice estime que la résolution pour reconnaître le Haut-Karabakh est une garantie de sécurité pour les arméniens.

 

Source: Figaro Live

Print Friendly, PDF & Email