Marseille. Des Arméniens ont causé des ralentissements pour dénoncer le conflit au Haut-Karabakh

Cinq manifestants arméniens ont été arrêtés après le blocage de plusieurs autoroutes autour de Marseille, dimanche 18 octobre. Ils bloquaient plusieurs autoroutes autour de la ville pour dénoncer le conflit au Haut-Karabakh, selon Ouest-France. Cinq kilomètres de bouchons se sont formés à l’entrée de la ville, ainsi que trois à sa sortie. Trois ont été interpellés pour entrave à la circulation, en dépit des sommations d’usage, et deux pour outrage et rébellion.

Depuis fin septembre, l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’affrontent à nouveau aux abords de la région séparatiste du Haut-Karabakh, à coups de roquettes et de tirs d’artillerie. C’est l’escalade militaire la plus importante depuis le cessez-le-feu de 1994 entre les deux pays. Ils se disputent le contrôle du Haut-Karabakh, situé en Azerbaïdjan, depuis des décennies.

Une trêve humanitaire aurait dû entrer en vigueur dimanche 18 octobre mais les attaques ont repris ce lundi 19 octobre.

 

Source: Ouest-France (quotidien régional français)

Print Friendly, PDF & Email