Haut-Karabakh : Le groupe EDS demande au Premier ministre de suspendre sans délai les ventes d’armes aux pays parties prenantes du conflit

La politique d’autorisation d’exportation des armements relève du Premier ministre, auprès de qui est rattachée la Commission interministérielle pour l’étude des exportations de matériels de guerre (CIEEMG) via le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN).

Le groupe Écologie Démocratie Solidarité (EDS) demande au Jean Castex, Premier ministre de suspendre sans délai les ventes d’armes aux pays parties prenantes du conflit du Haut-Karabakh. Ceci est indiqué sur le site Web du groupe EDS.

Comme il est dit sur ce site Web des civils figurent parmi les victimes des récents combats. Or le droit international interdit clairement la vente d’armes à tout pays susceptible de les utiliser sans discernement contre des civils.
Le groupe EDS note également qu’il ne saurait y avoir de processus de paix crédible lorsque les belligérants sont abreuvés d’armements, comme c’est le cas aujourd’hui pour le conflit du Haut-Karabakh.

Le conflit dans la zone du Haut-Karabakh s’est intensifié depuis le 27 septembre.

Source: Site Web du groupe Écologie Démocratie Solidarité (EDS)

Print Friendly, PDF & Email