Extrême droite : le patron des Zouaves Paris part combattre au Haut-Karabakh

Le leader du groupuscule d’extrême droite Zouaves Paris (ZVP), Marc de Cacqueray-Valmenier, a fait savoir sur Instagram qu’il est parti se battre aux côtés des Arméniens au Haut-Karabagh en conflit avec l’Azerbaïdjan, a fait savoir Libération vendredi 30 octobre

Pour illustrer son engagement, Marc de Cacqueray a diffusé une photo de lui en uniforme avec dans les mains un fusil d’assaut qui pourrait être un Kalachnikov. Sur son buste, deux patchs : un drapeau arménien et une totenkopf, la tête de mort utilisé par certaines unités SS. Le visuel est légendé “Direction : le front”. Il a d’ailleurs fait connaître sa volonté de créer “une brigade de volontaires étrangers” en collaboration avec les autorités locales. 

A Libération, qui l’a rencontré en 2019, Marc de Cacqueray-Valmenier disait sans détour “être fasciste”. Mais réfutait cette étiquette pour son groupe, les Zouaves Paris, fer de lance de la violence d’extrême droite à Paris. Un groupuscule dédié à “tenir la rue”, disait-il également. 

Les Zouaves Paris ne font de la politique qu’avec leurs poings dans la plus pur tradition du GUD (Groupe union défense), dont ils se réclament. Ces « Zouaves » d’extrême droite multiplient des rixes et des ratonnades dans le rues de Paris. Ils ont également participé aux émeutes de gilets jaunes.

 

Source: Libération

Print Friendly, PDF & Email